Nos actualités

MOVEMBER | Cancers masculins

MOVEMBER | Cancers masculins

Chaque année au mois de novembre, les hommes du monde entier sont invités à se laisser pousser la moustache dans le but de sensibiliser l’opinion publique et de lever des fonds pour la recherche dans les maladies masculines telles que le cancer de la prostate ou le cancer des testicules. Depuis 2003, la fondation australienne Movember Foundation Charity relève le pari de « changer le visage de la santé au masculine».

Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus répandu chez les hommes dans le monde, avec plus de 1,3 million de cas enregistrés chaque année. Même lorsqu’il est efficace, le traitement peut laisser des traces sur la santé physique et mentale des personnes concernées.

Dans la plupart des cas (plus de 95 %), un diagnostic du cancer des testicules donne lieu à des traitements qui ont fait leurs preuves et à de bons résultats. Malheureusement, un petit pourcentage d’hommes et de garçons ne bénéficie pas de ces résultats positifs, et l’on doit en faire davantage pour soutenir ces hommes à travers le diagnostic et le traitement, afin de les accompagner vers une vie saine et longue après le cancer.

Contrairement aux idées reçues, le cancer ne touche pas uniquement les personnes âgées. En effet, sur plus de 1000 personnes diagnostiquées d’un cancer chaque jour, on peut compter plus du tiers de personnes actives. Un salarié atteint de cancer est confronté à des problématiques qui sont spécifiques à son âge en plus des problématiques liées à la maladie.

Parler de cancers en entreprise permet de faire de la sensibilisation à un âge qui n’est pas particulièrement visé par les campagnes nationales.

PARLER DU CANCER EN ENTRERPRISE PERMET :

  • de briser des tabous autour du cancer
  • d’aider les managers à mieux aborder ces sujets avec leurs équipes : retour à l’emploi après cancer, adaptation de poste…
  • d’encourager les salariés à prendre soin d’eux
  • d’avoir un impact direct sur la survie de la personne. Car un cancer pris en charge plus tôt a davantage de chance de guérir comparativement à un stade très avancé
  • si le cancer s’invite, de parler de la reprise plus tôt, du fait de la liberté de parole déjà installée
  • d’avoir une action contre l’absentéisme de longue durée

 

QUEL FORMAT DE SENSIBILISATION CHOISIR ?

Votre opération “ Movember” peut prendre différentes formes :

  • des ateliers hommes. Ce type de format permet de poser des questions sans tabous.
  • un atelier mixte où il sera proposé une sensibilisation plus rapide. D’une durée d’1h ou 1h30, ce format est pratique lorsque les agendas sont vraiment chargés mais que la volonté d’avoir une information de qualité est présente.
  • une demi journée de sensibilisation sur site avec un stand-conseil, pour toucher un public large. Il est néanmoins conseillé de doubler avec des actions qui offrent plus d’intimité (ateliers par petit groupe, coaching)
  • un webinaire d’une heure pour identifier les bons gestes, si vos salariés sont répartis sur plusieurs sites ou en partie en télétravail
  • des entretiens individuels en présentiel ou à distance. Ces moments permettent aux personnes de parler en toute confidentialité de leur parcours et de leurs craintes vis-à-vis du cancer

Pour un accompagnement spécialisé, plus d’infos ici 

 

X